WordPress

CATALOGUE DES VISITES

Première fois à Lyon

 
 

Panorama depuis l’esplanade de Fourvière

Prendre de la hauteur pour embrasser toute la ville d’un regard et mieux comprendre ainsi son développement urbanistique.

 

Basilique de Fourvière

Consacrée en 1896, elle est la propriété de la Fondation Fourvière. Château fort, éléphant renversé… mais véritable phare dans la ville, les surnoms et les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cet édifice aux dimensions monumentales et aux décors lumineux.

Les théâtres romains

A 5mn à pied de la basilique, un site majeur de la ville s’offre à vous en un seul regard pour vous parler de la grandeur de Lyon à l’époque romaine

En savoir plus

Vue de puis Fourvièrefaçade de la basilique de FourvièreOdéon

Il est le quartier le plus visité de Lyon. Pourquoi tant d’engouement ? Peut-être parce ce qu’il s’agit du deuxième plus grand quartier Renaissance en Europe après celui de Venise ! 30 hectares dont la plupart des bâtiments ont été construits entre le 15e et le 17eme siècle. Ses rues étroites et pavées, bordées d’édifices aux façades colorées, lui donne un petit air d’Italie tout à fait charmant.

En savoir plus

On l’oppose souvent à la colline de Fourvière. Avant cette dernière et pendant plusieurs siècles, elle fut la colline qui prie avec de nombreux monastères installés sur ses pentes. Puis, au XIXe, elle devint le centre de la soierie lyonnaise qui donna lieu à une architecture adaptée aux besoins spécifiques de la « Fabrique » . Venez découvrir la fabuleuse aventure de la soie à Lyon en traboulant dans les pentes de la Croix Rousse !

En savoir plus

De la place des Terreaux à la place Bellecour, une promenade dans le coeur de Lyon qui, même s’il abrite encore quelques traces du quartier Renaissance, fut profondément remanié au 19eme siècle par Monsieur Vaïsse l’homologue lyonnais du parisien Hausmann. Des bâtiments emblématiques (l’hôtel de ville, le Musée des Beaux Arts, l’Opéra; le palais de la Bourse, l’hôtel Dieu) et de charmantes places (Célestins, Jacobins) ponctuent cette découverte.

En savoir plus

Aussi agréable pour les yeux que pour les papilles, le spectacle des étals du « Le ventre de Lyon » est sans aucun doute la plus belle vitrine de la gastronomie lyonnaise. Spécialité charcutière et fromagères côtoient les écaillers et les pâtisseries dont beaucoup sont teintées du rouge des pralines. Cette visite permet également d’évoquer le parcours de Paul Bocuse éminent chef français disparu en 2017 mais dont l’esprit semble présent en ce lieu qui porte son nom. Il est bien évidemment possible d’organiser une dégustation pour compléter la visite. Vous pouvez aussi choisir de déjeuner dans l’un des restaurants.

En savoir plus

Ne dit-on pas que c’est en « marchant une ville » que l’on apprend à la connaître ?  Lyon, avec ses deux collines principales offrent des dénivelés intéressants et de nombreux points de vues spectaculaires.

Dans une approche dynamique, je vous invite à découvrir le meilleur de Lyon en une journée de marche.

En savoir plus

Lyon trek

Lyon, fondatrice du réseau LUCI (Lighting Urban Community International) est une référence mondiale en terme de paysages urbains nocturnes. Faire le choix de découvrir Lyon la nuit, c’est celui de la poésie, d’une visite hors du temps ordinaire, d’une opportunité de voir les bâtiments autrement, d’en admirer enfin certains, habituellement discrets, magnifiés par la lumière. C’est aussi l’occasion de comprendre comment Lyon est peut-être encore plus que Paris, la ville lumière!

En savoir plus

Côté Fourvière

 

Panorama depuis l’esplanade de Fourvière

Prendre de la hauteur pour embrasser toute la ville d’un regard et mieux comprendre ainsi son développement urbanistique.

 

Basilique de Fourvière

Consacrée en 1896, elle est la propriété de la Fondation Fourvière. Château fort, éléphant renversé… mais véritable phare dans la ville, les surnoms et les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cet édifice aux dimensions monumentales et aux décors lumineux.

Les théâtres romains

A 5mn à pied de la basilique, un site majeur de la ville s’offre à vous en un seul regard pour vous parler de la grandeur de Lyon à l’époque romaine

En savoir plus

Vue de puis Fourvièrefaçade de la basilique de FourvièreOdéon

Hommage à Ludgunum, la capitale des Gaules ! Mais l’était telle vraiment ? Ce parcours en boucle depuis la basilique de Fourvière jusqu’à l’Antiquaille, évoque le premier âge d’or de la ville à travers les vestiges exhumés pour la plupart au 20eme siècle (théâtres, aqueducs, thermes, site de la première église de Saint Just….)

En savoir plus

Paris a le Père Lachaise et Lyon a Loyasse. Au 19e siècle, beaucoup de riches lyonnais ont choisir d’y établir leur dernière demeure et ont parfois vu les choses en grand ! aujourd’hui nous admirons la richesse de l’art funéraire alors déployé. Et puis il y aussi cette  tombe continuellement fleurie depuis 1905, les amitiés éternelles, les invisibles ….

En savoir plus

Côté Croix Rousse

De l’autre côté du boulevard de la Croix Rousse, ce qui fut jusqu’en 1852 le faubourg indépendant de la Croix Rousse semble toujours fonctionner comme une entité indépendante. Aujourd’hui essentiellement résidentiel et commerçant, il fut le berceau de plusieurs dynasties d’industriels lyonnais. 

En savoir plus

On l’oppose souvent à la colline de Fourvière. Avant cette dernière et pendant plusieurs siècles, elle fut la colline qui prie avec de nombreux monastères installés sur ses pentes. Puis, au XIXe, elle devint le centre de la soierie lyonnaise qui donna lieu à une architecture adaptée aux besoins spécifiques de la « Fabrique » qui reprit notamment le système des traboules.

En savoir plus

Visite de l’église de la Chartreuse du Lys St Esprit fondée en 1584 proche de l’actuel boulevard de la Croix Rousse et possédant un des plus beaux décors baroques de France dont un exceptionnel baldaquin.

En savoir plus

Côté Presqu'île

De la place des Terreaux à la place Bellecour, une promenade dans le coeur de Lyon qui abrite encore des traces du quartier Renaissance même s’il fut magistralement remanié au 19eme siècle par Monsieur Vaïsse l’homologue lyonnais du parisien Hausmann. Des bâtiments emblématiques (l’hôtel de ville, le Musée des Beaux Arts, l’Opéra; le palais de la Bourse, l’hôtel Dieu) et de charmantes places (Célestins, Jacobins) ponctuent cette découverte.

En savoir plus

Un hôpital disparu, de magnifiques hôtels particuliers, une des rares églises romanes de Lyon, une verrue urbaine,

En savoir plusTour de la chapelle de l'hôpital de la Charité

2 hôpitaux séparés par 500 mètres de distance. Au nord  : l’hôtel Dieu, au sud : La Charité. Victorieux par KO : l’hôtel Dieu !  toujours debout et plus majestueux que jamais. Cette visite commencera par aborder l’histoire du défunt hôpital de la Charité détruit dans les années 30 puis nous découvrions  l’un des bâtiments les plus impressionnants de la ville : le grand Hôtel Dieu.

En savoir plus

Le quartier de la Confluence, dont le vaisseau amiral est le Musée des Confluences est situé dans la partie Sud de la Presqu’île. Il offre depuis plusieurs années un terrain de jeu privilégié aux grandes signatures de l’architecture mondiale. Ancien quartier industriel il opère une mue spectaculaire depuis la fin des années 90 avec une volonté affirmée de produire des bâtiments aux performances énergétique exemplaires. Le site naturel, entre Saône et Rhône est par ailleurs exceptionnel. Un parcours dans le Lyon du 21eme siècle.

En savoir plus

Un très agréable cheminement au plus près de l’eau nous permettra d’évoquer les différents rôles que la Saône a tenus à travers l’histoire de la ville pour les lyonnais tout en nous intéressant aux bâtiments qui la bordent. La longueur du parcours est complètement variable et s’adaptera à vos envies.


En savoir plus

 

Rhône Rive Gauche

« Amener la campagne à ceux qui ne l’avaient pas »  telle était la volonté des créateurs du parc au milieu du 19eme siècle et tel est bien le rôle qu’il a gardé puisque c’est un des lieux les plus fréquentés par les lyonnais pour courir, pique-niquer, flâner, se retrouver. Aujourd’hui néanmoins au delà d’un espace de détente, ce parc est aussi un lieu d’éducation, de conservation et de mémoire où architecture, sculpture et botanique font bon ménage.

En savoir plus

Lac du Parc de la Tête d'Or

Le deuxième quartier d’affaires de France après celui de la Défense fut construit à partir des années 60 sur les terrains d’une ancienne caserne. Le projet initial fut malmené par politiques, financiers et promoteurs faisant de la Part Dieu un quartier mal communiqué et difficile à vivre. Depuis quelques années il est pleine restructuration pour offrir à la capitale des Gaules un centre aux mobilités facilitées et un lieu vivant où le piéton reprend ses droits.


En savoir plus

Le quartier de Monplaisir, est immanquablement associé à la famille des frères Lumière, inventeurs du cinématographe. Mais le quartier fut d’abord une vaste plaine agricole où s’épanouissaient les roses. Elle offrit plus tard un terreau fertile à des fleurons de l’industrie lyonnaise tels que Calor ou Berliet. Puis, à partir des années 80 , la dynamique industrielle a alors cédé le pas à des projets de reconversion faisant de ce quartier une zone très résidentielle que Henry des Tournelles, le créateur, aux 19e siècle, du village de Monplaisir et des campagnes de Sans-Souci ne renierait peut-être pas !

En savoir plus

des roses et le monuments aux frères lumière

Dans les années 1830-1840 , sous la direction du général Rohault de Fleury, une ceinture de forts est construite pour protéger la ville de Lyon. Plusieurs de ces constructions demeurent sur le territoire dont 2 très proches l’une de l’autre sur la rive gauche du Rhône. Du Fort Montluc au Parc Blandan en passant par la Manufacture des tabacs construite sur l’ancienne lunette des hirondelles, je vous propose  un parcours en 3 temps pour évoquer l’histoire de cette ceinture de forts et quelques reconversions dont elle a fait l’objet.

En savoir plus

Quartier Sergent Blandan pendant la visite sur le chemin des forts

Entre 1922 et 1933, l’architecte Tony Garnier édifie 1500 logements pour les ouvriers d’un quartier industriel de Lyon. Il y voit alors l’opportunité d’appliquer certains des aspects de son oeuvre théorique novatrice  : la cité industrielle.

Aujourd’hui, sur les murs pignons de ces édifices, 25 murs peints constituant le Musée Urbain Tony Garnier nous parlent de l’oeuvre de cet un architecte 100% lyonnais et visionnaire dont les réalisations dans le premier tiers du XXe siècle continuent à marquer profondément le paysage urbain de la ville.

En savoir plus

Musée Urbain Tony Garnier

Le combattre, l’apprivoiser, le franchir, l’exploiter, l’abandonner, le reconquérir.  L’histoire de Lyon et du Rhône n’a pas toujours été un long fleuve tranquille !


En savoir plus

De la Duchère à la Saône

Quelle idée bizarre que d’aller visiter une « banlieue » à l’image parfois peu reluisante ! Eh bien peut-être pour changer d’idée ! Pour comprendre la genèse de ce quartier métissé,  réaliser ce qu’avait d’innovant ces bâtiments construits  entre la fin des années 50 et le début des années 70, admirer les transformations qui s’opèrent  dans le cadre du Grand Projet de Ville sans oublier ce qu’est la vie sur la 3ème colline de Lyon.

En savoir plus

Tour panoramique de la Duchère

En 2001 L’inauguration des péniches d’Infogramme met un coup de projecteur sur le quartier de l’Industrie de Vaise.

Fortement industrialisé au 19ème siècle, le quartier amorça son déclin avec le bombardement de 1944 qui le toucha au coeur. L’arrivée du métro dans les années 90 marqua le début d’une impressionnante reconquête de ce territoire qui est en train de terminer sa mue engagée au début du siècle.

En savoir plus

péniches d'infogramme

L’année 1987 est marquée par la démolition des bâtiments de ce qui fut un des fleurons de l’industrie lyonnaise : La Rhodiaceta. A partir des années 90, le quartier s’est réinventé avec le métro en guise de colonne vertébrale. De la place Valmy à la piscine cherchons les traces de la pépinière royale, des abattoirs ou bien encore du trésor de Vaise !

En savoir plus

Parcours thématiques

Du Vieux Lyon à la Presqu’île, un parcours parsemé de textes d’écrivains inspirés par Lyon, lieu de vie ou ville de passage. De Sidoine Appolinaire à Azouz Begag, ils nous transmettent, à travers les siècles, leur vision de la cité ou une tranche de son histoire.

En savoir plus

L’eau est à Lyon un élément omniprésent grâce à la Saône et au Rhône. Mais La relation de la ville à ses cours d’eau fut longtemps mouvementée. Nous pourrons en découvrir les rebondissements durant cette visite qui s’intéressera également l’histoire de l’approvisionnement en eau de la ville : les aqueducs de l’Antiquité, les magnifiques puits et fontaines qui jalonnent ses quartiers, les bornes Bayard.  Le parcours pourrait être transversal depuis la rue Roger Radisson jusqu’au Rhône mais pourra s’adapter à vos envies et au temps sont vous disposez.N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à la visite consacrée à la Saône et à celle dédiée au Rhône;

En savoir plus

 

aqueduc du Gier

Dans une traversée ouest-Est,nous essaierons de comprendre comment Lyon a quitté l’habit de cendres et d’humidité qui lui a collé à la peau pendant des siècles pour se transformer en une ville de lumières aux couleurs chatoyantes. Des hommes s’étant investis pour la sauvegarde du patrimoine  aux volontés politiques en passant par les aménagements et le marketing territorial, nous verrons ce qui a permit à la ville de changer d’image.

En savoir plus

Au 18eme siècle, dans un contexte de croissance démographique et alors que les limites de la ville n’ont pas changé depuis le Moyen Age, Lyon voit apparaître ses premiers promoteurs immobiliers et se développer une réflexion autour de l’urbanisme.

En savoir plus

Hommage à Ludgunum, la capitale des Gaules ! Mais l’était telle vraiment ? Ce parcours en boucle depuis la basilique de Fourvière jusqu’à l’Antiquaille, évoque le premier âge d’or de la ville à travers les vestiges exhumés pour la plupart au 20eme siècle (théâtres, aqueducs, thermes, site de la première église de Saint Just….)

En savoir plus

 

Jardin André Malraux

Dans les environs de Lyon

Villeurbanne est une ville limitrophe de Lyon

Ce quartier inauguré en 1934 fut porté par Lazare Goujon, un maire-médecin qui créa pour sa ville un nouveau centre autour de la classe ouvrière. Les deux tours marquant son entrée, les plus hautes de l’agglomération pendant presque 40 ans, donnèrent son nom à un quartier qui continue à surprendre les visiteurs par son homogénéité et l’audace des idées dont il était porteur. Cette visite inclut celle de l’appartement témoin.

En savoir plus

Le répit de Jean-Jules Pandariès

A 35 Km au Sud de Lyon.

Vienne est une petite ville de 30 000 habitants qui fut une des cités romaines les plus puissantes de Gaule . De nombreux monuments tel que le  temple d’Auguste et Livie sont encore là pour en témoigner. L’impressionnante cathédrale Saint Maurice évoque quant à elle la manière dont la ville s’est imposée comme un grand centre du christianisme au Moyen Age.

Possibilité de visiter le Musée Gallo-Romain de Saint Romain en Gal

En savoir plus

le théâtre romain de Vienne

A 35 km à l’est de Lyon

Ancienne cité fortifiée et un des plus beaux village de France.
Son architecture et la qualité de sa restauration en ont fait un véritable joyau plusieurs fois remarqué par des cinéastes. Sur la route entre Lyon et Pérouges, nous avons la possibilité de traverser la région de la Dombes pour admirer quelques uns de ses nombreux étangs.

En savoir plus

Ostellerie de Pérouges

Véritable Taj Mahal bourguignon, le monastère royal de Brou fut financé par Marguerite d’Autriche dans la première moitié du 16 siècle pour accueillir la dépouille de son défunt mari. Véritable joyau du gothique flamboyant, les sculpture étonnent par leur finesse et leur richesse les vitraux par leur taille et leur élégance.  Trois cloîtres s’offrent pour une déambulation paisible.

En savoir plus

Au Nord de Lyon se trouve l’un des vignobles français les plus connus  notamment grâce à son vin primeur : le Beaujolais nouveau. Mais le beaujolais est bien plus que ce vin nouveau. Ce sont d’abord 12 appellations différentes issues d’un même cépage.

Ce sont aussi des paysages spectaculaires ondulants et verdoyants. La région des Pierres Dorées quant à elle, véritable petite toscane, abrite de nombreux villages de pierres jaunes. Depuis Oingt, un des plus beaux villages de France, on profite de magnifiques points de vue sur vignobles et collines.

En savoir plus

Vignoble de Moulin à Vent

A 90 km au Nord Ouest de Lyon (1 heure en voiture)

Dès le Xe siècle, le pays bourguignon semble être propice au développement spirituel des âmes. L’abbaye de Cluny est fondée en 910 et donnera naissance à un des ordres religieux les plus prospères et les plus puissants d’Occident.
Selon l’avis de certains, Cluny est alors le centre intellectuel, religieux et politique du monde occidental. L’abbé de Cluny fait partie des hommes les plus influents de son temps.
Venez découvrir les vestiges de l’église la plus grande de toute la chrétienté occidentale jusqu’à la construction de St Pierre de Rome. Habilement mis en valeur, ils donnent encore toute la mesure de l’aura jamais égalée des moines noirs de Cluny

En savoir plus

Bras sud du grand transept de l'abbatiale de Cluny

Le quartier de la Confluence, dont le vaisseau amiral est le Musée des Confluences est situé dans la partie Sud de la Presqu’île. Il offre depuis plusieurs années un terrain de jeu privilégié aux grandes signatures de l’architecture mondiale. Ancien quartier industriel il opère une mue spectaculaire depuis la fin des années 90 avec une volonté affirmée de produire des bâtiments aux performances énergétique exemplaires. Le site naturel, entre Saône et Rhône est par ailleurs exceptionnel. Un parcours dans le Lyon du 21eme siècle.

En savoir plus

Au Sud de la Bourgogne, entre Paray le Monial et Charlieu, un chapelet d’églises romanes aux pierres dorées rivalisent de pureté et offrent un exemple extraordinaire de la créativité des sculpteurs du Moyen-Age. Dans l’écrin de verdure aux doux vallonnements du paysage brionnais : Anzy le duc, Montceaux l’Etoile, Semur en Brionnais, Bois Ste Marie …. jalonnent une promenade qui mène de l’abbaye bénédictine de Charlieu à la Basilique de Paray le Monial, version réduite de la grande église abbatiale de Cluny.

En savoir plus

Ajoutez votre titre ici